Blog du Parti Socialite :

Socialistes de Mennecy et ses environs 

Projet de loi constitutionnelle , protection de la Nation

Ce qui était prévisible arrive….

Déchéance de nationalité : Hollande renonce à la révision constitutionnelle

 

 

 

 

Le Sénat a ainsi adopté le 22 mars une version modifiée de cette loi, notamment sur l’article 2 relatif à la déchéance de nationalité (que pour les binationaux)

les discussions continuent……

La révision constitutionnelle soumise au vote du Sénat mardi 22 mars
Lors de l’examen de la révision constitutionnelle post-attentats, les sénateurs ont réservé la déchéance de nationalité aux seuls binationaux, pour éviter des apatrides, là où l’Assemblée l’avait ouverte théoriquement à tous les Français afin de ne pas créer de «discrimination». Cette modification rend très incertaine l’adoption de la réforme constitutionnelle voulue par François Hollande après les attentats, puisque le texte doit être voté dans les mêmes termes par les deux chambres pour qu’il puisse être soumis pour adoption au Congrès.

Vote de la réforme constitutionnelle le 10 février assemblée nationale

les chiffres des votants :

12662022_10207434433995153_3454787676220822106_n

avec dans le détail 119 députés socialistes qui n’ont pas voté le texte (83 contre et 36 abstentions) contre 165 votes pour.

Les députés votent l’inscription de la déchéance de nationalité dans la Constitution (article 2)

 

 

Les journalistes qui ont donc décidé que « l’absentéisme » était la question clé du débat qui se déroule à l’Assemblée nationale, ce ne serait pas parce que ayant eu aquaponey pendant le débat, ils peuvent pas nous dire commenter la teneur des interventions? Le principe de l’Assemblée (et ce n’est pas une exclusivité française) est que sur un texte donné, participent au débat (interviennent avec des temps de parole mieux respectés que dans les émissions politiques) ceux qui sont porteur d’un travail en commission, porteurs d’amendements, bref ceux qui ont travaillé sur un texte. En revanche lors du vote solennel l’ensemble des députés est amené a se prononcer. La pratique veut que presque toujours le « rapport des forces » de l’assemblée soit respectée. La droite à décidé de ne pas le faire cette fois ci, et à de ce fait entraîné un absentéisme plus important. La ficelle est grosse. Les « Républicains » ont en effet choisi sur un sujet qui divise la gauche, celle-ci s’affronter… Le gouvernement en programmant ce débat essentiel le vendredi et le lundi, a cherché également à faire diversion.
Ils ont obtenu gain de cause. Des journalistes, peu prompts a chercher ce qui se cache derrière la communication officielle, quand bien même servent la soupe.
S’ils avaient été 577 dans hémicycle lundi soir qu’est que cela aurait changé? Les députés sont des Représentants de la Nation, ils représentent les courants politiques du pays, et sont élus sur une circonscription territoriale mais ne sont pas des élus locaux.
Le seul « courant d’opinion » qui n’était pas représenté lundi soir était le Front National. L’ensemble des autres courants, et sous courants l’étaient.
Mais pourtant le grand gagnant de cette campagne est bien la démagogie, et l’entretien de l’ignorance. Qui dira que pendant ce débat l’assemblée poursuit son travail. Que d’autres textes essentiels vont venir en lecture très rapidement et sur lesquels seront présents des députés absents lundi soir, et auquel n’assisteront pas certains députés présents ce soir -là? Qui dira que oui il est indispensable d’aller vers le mandat unique, vers de vrais pouvoirs donnés aux députés, qui parlera du fait que le patron de Volkswagen peut refuser de venir à une convocation d’une commission d’enquête parlementaire, et consentir à y venir quand ça l’arrange?
Je le dis d’autant plus tranquillement, que le député dont je me sens le plus proche est particulièrement assidu, et tout particulièrement lors de ce débat.
Mais j’invite ceux de mes amis qui s’intéressent réellement au débat à lire l’ensemble des documents disponibles sur le lien ci-après.

extrait message Facebook

Extrait du compte rendu du Conseil des ministres du 23/12/15Le Premier ministre a présenté un projet de loi constitutionnelle de protection de la Nation.Ce projet de loi avait été annoncé par le Président de la République lors du congrès réuni à Versailles le 16 novembre 2015, deux jours après les a…
assemblee-nationale.fr

 

 

Les députés votent l’inscription de l’état d’urgence dans la Constitution , article 1

 

La mesure sur la déchéance de nationalité qui a abouti à la démission de Christiane Taubira agite la gauche comme la droite.

Début de l’examen à l’assemblée le 5 février 2016

 

Taubira : «Je quitte le gouvernement sur un désaccord politique majeur»

Le sujet est en débat à l’assemblée nationale, mais fait causer aussi dans les sections …

le débat national

le débat local : un temps important de débat constructif a été consacré à ce sujet à la dernière réunion des sympathisants de la section PS de Mennecy et ses environs

 

 

Le Parti Socialiste a les moyens de se remettre en cause et de redevenir une force de combat, de propositions et d’unification de la Gauche. Un nouveau secrétaire de section et un bureau ont été élus. Pour + d'infos, Allez sur Infos/Contact

+ d'infos
  • Le bilan des promesses du quinquennat

    En toute transparence le bilan des promesses de 2012 : CLIQUER ICI
  • Calendrier 2016

    février 2018
    L M M J V S D
    « Fév    
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728